Ce n’était pas si grave…Mets un masque …

Ce n’était pas si grave, de cacher son visage … Mets ton masque …

Ce n’était pas si grave… De ne pas se voir … Quelques jours éloignés… Et n’oublie pas ton masque pour aller travailler …

Ce n’était pas si grave… Les jours passent.. Je ne t’ai pas embrassé… Toi, mon parent, toi mon allié … Caché sous mon masque …

Ce n’était pas si grave… Les larmes glissent sous le papier… comment t’aimer masqué ?

Ce n’était pas si grave… Les souvenirs de nos photos enlacées … sans rien cacher .. Souvenirs non masqués… Aujourd’hui cadenassé à ce masque en papier…

Ce n’était pas si grave.. Comment tenir ta main, toi mon parent, toi mon aimé(e).. maintenant que gants et masques sont adoptés…

Ce n’était pas si grave… Priant si souvent, pour que le masque en papier ne soit pas remplacé par celui du centre hospitalier …

Ce n’était pas si grave… Et pourtant, comment aimer nos ainés tant éloignés…. Comment masquer son coeur et ne pas les enlacer …

Ce n’était pas si grave .. Ne pouvant te toucher, laisse mes yeux t’aimer …

Ce n’était pas si grave… Dirons-nous, demain… Tout sera éloigné … Je t’apporterai les fleurs que nous aurons acheté … Ce masque en papier, enfin jeté ….

Ce n’était pas si grave… Demain, gants et masqués oubliés, nous aurons le temps de s’enlacer, de s’embrasser …

De s’aimer…

Séverine

A mes parents, ma famille, mes amis …

Pout ceux qui souhaitent, venez découvrir l’article :

Nos Mamies!